BRUYERE AIDA

HOME                                                      CONTACT                                                      ABOUT

Never Again


Avec l’exposition « Never Again », Aïda Bruyère interroge les enjeux de la représentation et l’écriture de soi à l’ère des réseaux sociaux et en temps de fermeture des boîtes de nuit et des lieux d’exposition. Un collage sonore emplit l’espace vide de musique hip hop, dancehall, reggaeton, afrobeat et balani, et se voit ponctué de messages vocaux personnels. Dans l’installation aux allures de club abandonné sont rassemblés un décor prélevé dans une boîte de nuit et des flyers annonçant une programmation passée, ou peut-être annulée. Aïda Bruyère y convoque aussi bien des femmes dont les représentations et les actions manifestent des formes d’émancipation et d’autonomisation, que des images de corps féminins érotisés et globalisés, tandis qu’au sein des espaces de liberté que sont les lieux de vie nocturne, les identités se construisent aussi avec, et en réaction à des images préconçues des corps.

— Adélaïde Blanc



In the exhibition “Never Again”, Aïda Bruyère examines the issues of self-representation and writing of the self in the era of social media and at a time of night clubs and exhibition spaces shutdown. A sound collage fills the empty space with hip-hop, dancehall, reggaeton, afrobeat and balani music, and is then punctuated with personal voice messages. In the installation, with its look of an abandoned club, are brought together a décor taken from a night club and flyers announcing a past, or perhaps cancelled programme. Aïda Bruyère also brings in women whose representations and actions display forms of emancipation and empowerment, as images of eroticised and globalised women bodies, while amid nightlife spaces, which are placesof freedom, identities are also constructed with, and in reaction to, preconceived images of bodies.


— Adélaïde Blanc


© Aurélien Mole

Palais de Tokyo
26/11/2021 au 20/02/2022

Commissariat : Adélaïde Blanc